VALENTINO DANS LA VALEUR DE LA NUIT

Une danse noueuse sous un masque de vie, une mine langoureuse fondue de mépris dans la froideur des âmes qui flottent encore autour de l’Italie. Le voile hagard de la lune déchire la nuit et couvre de sa blancheur la lumière qui imprime sur les robes. Une idée du Maître Sorbier, il y a 10 ans déjà ! Mais qu’importe ! La bise remue l’eau du lac et les tons blancs se fondent dans la lumière de l’objectif d’un océan de fortune. Voici la valse joueuse d’une chatte dans la nuit où les robes de Valentino, accrochées au Cirque du Soleil, virevoltent dans la pénombre de la nuit de Milan.

Valentino fait tourner les mannequins comme les quilles et les cerceaux du cirque, dès l’instant, que je vis cette beauté féroce, je fus muet de plaisir. Comme de beaux œillets de Vénus, le couturier nous offre des roses ainsi que des boutons de vermeil pour imiter les lèvres closes que j’ai envie de baiser sans mesure.

A la lueur de la lune si ronde, les rubans dansent dans les cheveux, et le vent rit à ses côtés, comme une envolée d’oiseaux qui me rappelle combien la couture est magique et comme elle est belle quand le couturier se laisse porter dans la création, comme on le ferait entre les seins d’une muse ou d’une sirène, avec cette envie irrépressible de plonger dans le souffle animé de l’envie, qui glisse sur un cœur généreux, et qui a pour seul but de nous donner du plaisir.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s