SEMAINE DE LA POÉSIE FIN

Voici une histoire pour finir la semaine de la Poésie. C’était dans une de ces soirées parisiennes où, assis à côté d’une « égérie du Savaitout », qui nous donnait un propos sur la poésie et la culture : « vous savez les poètes, nous n’en avons pas besoin ! Ce dont nous avons besoin dans ce pays, ce sont des entreprises et des vendeurs ». Ce doux pays de France, bien sûr n’étant pas le sien, est toujours vilipendé par des gens venus d’ailleurs. Ma réponse fut cinglante : « chère Madame, avec tout mon respect, je vais vous raconter pourquoi les Chinois visitent Marseille avant Paris. » La blonde « youtubeuse » de son état, le front plat, les oreilles décollées et « conne » comme un balai, une « Jane blonde » dont le cerveau venait de disjoncter par trop de concentration…

Les Chinois étudient à l’école depuis l’ère Mao « le Comte de Monte-Cristo » d’Alexandre Dumas, car le leader de la Chine nouvelle, l’aîné d’une famille de paysans prospères de Shaoshan, aimait Dumas. C’est donc pour cela que, tout naturellement, plusieurs dizaines d’années après, quand Mao devient le guide suprême, il donne à ses enfants, à la Chine toute entière l’obligation d’étudier à l’école l’histoire d’Edmond Dantès. Et, aujourd’hui, des milliers de chinois viennent chaque jour visiter le Château d’If à Marseille.

Pensez-vous toujours que les poètes ne servent à rien ? Cette grande horizontale me regarda d’un air songeur. J’ai pensé qu’elle faisait un point sur ma culture qui semblait l’impressionner. Elle minauda comme une motte de beurre molle que l’on peut étendre facilement, et me dit : « Ah, Oui ! L’homme à la moustache le Super « Mao Bros ». » Elle le savait par jouï-dire certainement.

Consternation de la table, j’enchaînais : « En réalité, la littérature et les arts attirent en France des millions de personnes qui dépensent en moyenne 10 000 euros par jour dans nos villes. Des vendeurs, oui, il en faut, mais c’est facile d’en fabriquer. Il est beaucoup plus difficile de trouver un créateur et, en tout cas, impossible d’en créer. »

Comme disait Didier Mendès et Yves Saint Bergé, autrefois : la Haute Couture ne sert à rien !!!! Ils avaient tout simplement oublié que c’est la Haute Couture qui a créé le prêt-à-porter. Mais, à quoi bon demander ou expliquer à des aveugles de l’âme, des évidences qu’un enfant de 10 ans pourrait comprendre. Voici la fin de ces cinq jours de la poésie, et demain nous allons vous donner un texte qui sera exactement le contraire de la poésie, mais comme dirait Héraclite les contraires s’accordent et la discordance crée la plus belle harmonie. Qu’en pensez-vous ?

Anonymode

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s