LA BANANE DE JACQUES MUSE

Voici la banane qui défraie la chronique, et dont Jacquemus s’est immédiatement emparé dans le but de faire le buzz. Jacquemus est comme un buvard ! Il ne travaille qu’en sous-main, singeant avec peu d’habileté Maurizio Cattelan qu’il avait pris pour Maurizio Galante, couturier de son état, alors que ce n’était que cet artiste espagnol provocateur qui, lui-même, copie les » ready-mades » de Marcel Duchamp.

Après « balance ton porc » et « balance ton quoi », voilà « balance ta banane » sur les réseaux sociaux. Elle est au centre de l’attention médiatique des arts et de la culture. Pour un peu on pourrait penser que nous sommes au bord de « l’Hérault in ». Selon certains, Alexandre le Grand l’aurait découverte lors d’une expédition dans la vallée de l’Indus, en 327 avant Jésus-Christ mais pour d’autres, le bénéfice reviendrait à Marco Polo, lors de son voyage en Chine où il aurait glisser sur ne ligne jaune. Voilà que ce monde se fond dans le vide, et il suffit qu’il trépigne pour que des fantômes, une fois l’exercice terminé, rentrent dans la coulisse, persuadés que celui-ci a frémi de cet effroyable combat.

Rompu aux formes vieilles parmi les innocents, voilà le gaulois de Marseille avec ses fantaisies de Lully, et le parisianisme de Jacques de Bascher. Vous estimez les nuits de décembre contraire à la bienséance ! Les roses vous sont lubriques et les lys dévergondés, car pour vous les tilleuls sentent trop bon le cynisme des vieilles personnes à en vomir des rêves de Carmagnole des sans-culottes.

Voici la haine de la beauté, cette haine sournoise et basse des hommes qui vous poussent au ridicule et aux gestes les plus incongrues. Le jeu des formes harmonieuses vous répugne et vous punissez les heureux de leur jouissance à essayer de voir du beau. Vous exercez à ce point la répulsion robuste de l’éclosion des êtres, vous êtes contre le beau avec une fureur si envieuse que vous ne pouvez pas calmer l’animal en vos entrailles. Imaginez ce qu’aurait fait un Sorbier ou un Mansau, prenez en de la graine, mais de banane.

Anonymode

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s