HOMO FEMELLE

On le croyait disparu mais l’homme hétéro au foyer revient en force pour la gestion égalitaire du foyer, peut-être ! Il prépare la maison en attendant son « mari ou sa femme » c’est selon. Elle rentre épuisée de travailler fréquentant les derniers connards en excédant de testostérones, qui auraient bien voulu se la faire, et qui finiront par la harceler car « crime de lèse majesté » elle avait oser refuser leurs avances.

Lui prépare des gâteaux dans une cuisine qui sera ensuite nettoyée, astiquée… Le début de sa journée avait commencé par le repassage pour les enfants. L’aspirateur venait ensuite emprisonner les poussières toute entière qui la font éternuer. Vous croyez que la parfaite ménagère serait une femme ! Vous avez perdu, les hommes aujourd’hui enterrent définitivement la vision de la femme des années 1960.

Actif, sportif, bricoleur, bon amant, en principe, l’homo-femelle s’est modernisé. Il offre tous les avantages de la femme sans ses inconvénients. Il n’a ni menstruation ni migraine. Il fait office de sexe-boy sans jamais défaillir, mieux qu’un « gode Michelet » bien éduqué. Il répond au doigt et à l’œil, il s’occupe de la voiture de madame mais aussi des petites pannes ménagères des meilleures amies de sa femme. Elle, délivrée de toutes ces tâches ménagères, progresse chaque jour un peu plus dans son poste, et prépare, pour ses cinquante ans et après sa nouvelle promotion, un cadeau somptueux portant le numéro 911 pour le remercier. Comme cela en voyage, comme d’habitude, quand je conduis, elle dort et quand elle dort, je conduis.

Bref, mesdames, voici l’homme objet parfait. Peut-être que cela n’est qu’un juste retour des choses. Qu’importe, car celui-ci est plutôt bien dans sa peau, alors le reste et le qu’en-dira-t-on, il s’en fout. L’avantage aussi c’est quand il organise un dîner, c’est à lui maintenant à qui l’on offre des fleurs, et cela lui fait très plaisir. Le meilleur, c’est quand à table les invités découvrent qu’en plus de ses talents culinaires, il a un cerveau, et une grande culture. Un monde à l’envers ? Non un rééquilibrage des choses, mais surtout tous les hommes ne sont pas des homicideurs de leur épouse comme nous pouvons l’entendre actuellement. Beaucoup d’entre eux, dans le plus grand anonymat, construisent une équipe qui finit par faire un couple où chacun doit avoir ses tâches. J’aime l’équilibre, pas vous ?

Anonymode

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s