MARINE SERRE PARIS 2020

À Longchamp, la semaine dernière, ce ne fut pas la marée noire comme Marine Serre l’avait promis, mais plutôt la Marine Noire, et en plus de la pluie qui s’est effondrée sur Paname comme le ferait les nouveaux produits du groupe LVMH, voilà la créatrice adoubée par le Seigneur des Arnault pour qui on a sorti le tapis rouge, et qui nous déroule son tapis noir de mazout.

Se voyant offrir Longchamp avant Dior, le maître de Granville en aurait été tout retourné. Et tout cela pour une collection bien morne malgré tout l’argent dépensé et les conseillers de la Dame du Châtelet.

Rien d’extraordinaire dans sa vision, seulement du noir et du rouge pour un show Stendhalien, plus Chartreuse de pâle pour une couture waterzoï, waterzoï, morne plaine. Un avant-goût de la Fashion Week de Paris, car même les nuages s’étaient mis à pleurer de déception. L’ex-perdante de Rolland Garros, qui déclarait autrefois « Le chic, c’était ma mère qui portait des tailleurs de la City que je lui volais » se voit aujourd’hui présenter sa collection dans le luxe du luxe ayant pour seule valeur, le « sec in the City », un comble quand nous avons été sous la pluie et dans les embruns pendant tout le show.

Anonymode

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s